L'humour, dans la relation d'aide.

 

Intervention Monsieur Jean Van Hemelrijck

 

 

«  L'humour, dans la relation d'aide »

 

 

Depuis 30 ans, Jean Van Hemelrijck, psychothérapeute familial et psychologue, distille l’humour dans ses thérapies; Non comme une recette ou une prescription obligatoire, mais comme une ressource vive, à même d’ébranler les certitudes, d’assouplir les rigidités et de dire sans le dire l’indicible... pour panser l’impensable... en toute humanité.

 

« L’humour est un jeu d’une grande humanité », souligne Jean Van Hemelrijck. Humanité qu’il a notamment partagée en accompagnant des patients en fin de vie, riant avec eux de la situation, de leur chambre, de la vie, de lui-même… « Je n’ai d’ailleurs jamais autant ri qu’en cancérologie ! Pour des personnes souvent traitées comme des morts en sursis, le trait d’humour – s’il n’est pas humiliant ou agressif – crée la surprise : il relance la vie et redonne du sens. En ne regardant plus l’autre comme un être diminué mais, au contraire, en vie, on lui redonne de l’humanité. » D’où le succès du film Intouchables et son célébrissime : « Pas de bras, pas de chocolat ! » Cela vient souligner un autre aspect clé de l’humour : il relie et insuffle un sentiment d’appartenance. « L’éclat de rire est une manifestation sonore du ‘vivre ensemble’. Il a une fonction rituelle de synchronie : il nous place sur le même rythme. »

 

« Ce qui nous est arrivé de grave ne l’est pas moins après avoir ri », précise Jean Van Hemelrijck. L’humour offre un détour métaphorique qui permet de rendre pensable l’impensable. De dire l’indicible. Ainsi, le rire, par le recul qu’il procure, réinscrit-il les événements dans leur contexte, ouvrant une perspective plus large. « En nous projetant symboliquement ailleurs que là où l’on pensait aller, la chute d’une blague, le jeu de mots, apportent de l’imprévu et nous sortent de l’enfermement ; de notre temporalité, de nos rigidités et de l’intégrisme des vérités toutes faites. » Du coup, l’individu est à même de reprendre la barre : de repenser les choses et de voir surgir de nouvelles ressources, comme autant de possibilités d’évolution.

 

Lors de sa conférence, Jean Van Hemelrijck a donc tenté de nous montrer les différentes fonction de l'humour et, ainsi, de nous démontrer combien l'humour est un outil relationnel extraordinaire ! 

 

    • La première fonction de l'humour est de nous permettre de dire des choses que nous n'oserions pas aborder tant la violence humaine est grande et les mots trop colorés de cette violence,

 

    • Si l'humour nous permet de dire l'indicible il nous permet aussi de penser l'impensable et c'est sa deuxième fonction,

 

    • La troisième nous invite à questionner notre rapport au temps qui passe et à notre architecture temporelle,

 

    • La quatrième nous permet de déconstruire la réalité et nous invite à réfléchir nos évidences,

 

    • Enfin l'humour nous interroge sur nos appartenances.

 

Il semble alors évident que de disposer d'un outil qui questionne notre temporalité, nos certitudes, nos paroles, nos silences et nos façons de faire groupe est de première importance dans le champ relationnel psycho-social qui est le notre...

 

 

« Tant qu’il poussera à aimer la vie, l’humour s’imposera toujours comme une des plus précieuses trouvailles de l’humanité »