Décrochage de l'exposition "Reflets"

 

" Vous tous ici présents ce soir, soyez les bienvenus.

Soyez les bienvenus chez vous, soyez les bienvenus chez nous.

Laissez-moi vous dire combien je suis fier de partager ici, avec vous, ces reflets d’humanité.

Je ne me lancerai pas ce soir dans une diatribe flamboyante, cherchant, avec verve, à subjuguer vos inconscients quant aux partis pris qui sont les nôtres dans ce que nous vous offrons à voir.

Dans une actualité hyper-médiatisée, et particulièrement dramatique au regard des parti pris de l’un ou des autres, rendant en cela le quotidien pesant, parce que d’aucuns se seront écrasés au propre comme au figuré, il nous appartient ce soir de vous guider dans nos partis pris ;

Je m’y engage : ils ne seront que lourds de sens.

Car nos partis pris sont ceux de la rencontre et du partage. Ils sont ceux, qui, à la croisée des chemins, offriront à la légèreté de l’art la profondeur de la souffrance.

Ils sont ceux qui, à la simplicité d’un sourire, lui donneront aussi le goût âpre de la violence.

Alors sans ambages, je vous invite au voyage : allez et venez d’une série à l’autre, allez et venez de cette vie… à la votre.

Car je l’espère vous vous sentirez vivre au cours de cette exposition, et en tout état de cause, notre parti pris est de ne rien vous épargner : nous n’avons pas mis de vitre sur nos images, pour ne pas vous éviter de recevoir l’humanité qui en émane…nous n’avons pas mis de vitre sur nos images pour que chacun d’entre vous ne puisse s’y refléter, et craindre de s’y retrouver…

Vient le temps des remerciements, à tous ceux qui ont permis à ce travail d’aboutir :

Merci à la municipalité de Lens qui a mis à notre disposition cet écrin et son environnement technique et humain,

Merci à l’agence régionale de santé grâce au soutien de qui nous pouvons faire de la revalorisation de l’estime de soi un vrai cheval de bataille,

Merci à l’entreprise styl’ décor : 90 cadres sur mesures en deux jours…

Et puis Merci à toi Nathalie, d’être venue simplement à notre rencontre en toute discrétion, sur la pointe des pieds, pour nous livrer le fruit de tes objectifs,

Mais surtout Merci à vous mesdames et messieurs, usagers et professionnels de l’APSA, qui vous êtes livrés aux regards de l’autre sans fioritures, témoins de l’autre côté du miroir, et qui nous permettez de lutter au quotidien, en terre de Lens, en fers de lances des armées de va nu-pieds, celles de notre Richard, cœur de lion s’il en est, pour prendre les places fortes d’une normalité dont d’aucuns pourraient penser vous exclure.

S’il est d’usage de citer qui du philosophe, qui de l’écrivain, qui du scientifique pour teinter d’intellectualisme ce qui n’est que la couleur d’une rencontre, ce qui n’est que la valeur du partage, alors permettez moi, pour clore cet exercice, de citer le plus sérieusement du monde, mon peuple de Lens, d’en être le porte voix : « On est là, on est là, dans le malheur ou la gloire, on est là ! »

Car à vous tous qui êtes ce soir les témoins de cette humanité, si nous nous sommes rappelés à vous, n’oubliez pas que dans vos rues, devant vos portes, faces aux urnes : on est là…on et là !

Merci. "  

E.F.