Notre Tour de Babel quotidienne s'expose au Louvre Lens

 

" Ce soir nous vous présentons le résultat d’un atelier pédagogique de plusieurs mois, réalisé en collaboration avec le musée du Louvre à Lens et le Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile de Liévin.

Nous avions déjà travaillé auparavant avec le musée et à chaque nouvelle collaboration, nous apprenons à mieux nous connaître, nous nous adaptons aux spécificités de chacun.

A l'occasion de l'exposition "Mesopotamie", notre choix a été de mettre l’accent sur la diversité des langues et les difficultés de communication que cette diversité entraîne. Le prisme utilisé du mythe de la tour de Babel a pu toucher tous les participants de par son universalité, au-delà des cultures et des religions.

De plus, la qualité du lien entre le mythe et l’exposition temporaire a permis à chacun de comprendre l’importance de cette communication, qu’elle soit écrite ou orale. Cela n’aurait pas été possible sans l’implication sans faille de Pierre et de Stéphanie, animateurs culturels, qui ont consacré beaucoup d’énergie à faire des visites, parfois en trois ou quatre langues en une séance !

Car le public demandeur d’asile accueilli par notre service est de différentes origines : Afghanistan, Soudan, Guinée Konakry, Kosovo, Erythrée, Albanie, Somalie, Syrie…

Les personnes mobilisées autour de ce projet parlent donc Pachto, arabe classique, albanais, peul, tygrinia, somali…

Vous pouvez voir sur la tour reconstruite des extraits de toutes ces langues qui expriment la diversité des cultures humaines, tout en étant regroupées autour d’un travail commun. C’est un beau symbole de notre engagement réciproque, de notre action et de nos valeurs.

Bien sûr, ce ne fut pas toujours facile en termes d’organisation, les personnes devant gérer un quotidien fait d’attente et de stress dans la procédure d’asile. Ce fut aussi parfois aussi difficile aux personnes de venir en autonomie, celles-ci se perdant dans les lignes de bus, ne sachant pas lire le français…Notre travail, c’est un peu la tour de Babel au quotidien !

Mais ce fut aussi l’occasion de belles rencontres, de moments de joie partagée (je pense aux sculptures de Mr SAFY), d’admiration sincère pour la culture de l’autre, une culture qu’il porte en lui simplement et naturellement, sans ostentation.

Ce fut l’occasion de partager l’Histoire, commune de par son ancienneté et son universalité. Je me rappelle de la surprise des personnes devant un moule à gâteaux en forme de lion, vieux de 4000 ans. A travers le temps et l’espace, nous sommes touchés de la même façon dans notre humanité.

C’est pour vivre de tels moments que ce projet est important, car la culture se doit d’être partagée.

Appelant de mes vœux une ré -édition future..." Mathieu