Vernissage de l'exposition "existences"

" Mesdames, Messieurs,

Je débuterai mon propos en adressant mes remerciements à la ville de Lens, et à ses personnels, pour nous avoir une nouvelle fois offert la possibilité de mettre à jour les richesses souvent inconsidérées de l’Altérité,

Mes remerciements aussi à Eric SOT, artiste qui nous a magnifié !

Laissez-moi vous dire combien je suis fier, au nom de l’APSA, de vous accueillir au sein de cet écrin de culture.

Laissez-moi surtout vous dire combien je suis fier de me faire le portevoix de tous ceux qui s’offrent à vous ce soir, qui s’offrent à vos regards...

Laissez-vous emporter au-delà des clichés, au-delà de tous les clichés.

Ecoutez et voyez...

 

Mesdames et Messieurs, vous êtes, nous sommes, à la croisée des chemins et bientôt il nous faudra faire un choix.

Le choix d’une société où la place de chacun est un fait, mais pas un fait d’armes…

Le choix d’une société qui comme le dit l’illustre, envisage plutôt qu’elle ne dévisage…

 

Choisir c’est renoncer ? Alors regardez autour de vous, ici et maintenant :

Et voyez ! Voyez combien tous ceux qui souffrent sont parmi nous,

Voyez combien tous ceux qui luttent sont parmi nous,

Ceux que l’on torture,

Ceux qui espèrent, et ceux qui résistent envers et contre tout,

Ceux qui tendent la main...

Tous les sans terre, tous les sans droits, les « cent misères » sont avec nous.

 

Ce soir ERIC SOT vous emmène à la rencontre de l’autre, vivre à travers l’image ce qui se veut être son chemin,

Laissez-vous transporter…

Quand vous reviendrez de ce voyage de derrière les regards,

Quand se dissiperont les fragrances de l’âme qui vous auront touchée,

Voyez-les comme ils sont beaux,

Voyez-les comme ils sont grands,

Voyez-les comme ils sont nobles…

Ils sont le peuple,

Ils sont notre peuple.

 

Alors, à l’heure des choix, à la croisée des chemins, gardez en tête la voix du peuple.

Et pour que cela soit bien clair en votre esprit, laissez-moi vous citer avec fierté  mon peuple de Lens :

Oui, quand il sera l’heure du choix, entendez la voix de notre peuple qui vous dit, de ses 35 000 âmes :  On est là, on est là, dans le malheur ou la gloire, on est là ! "

 

E.F.