Une solidarité trés active...

Les débuts du Cao de Lens vu par Emilie


Il y a quelques semaines, à la demande de Monsieur le Préfet de Région, l'APSA a accepté d'ouvrir un Centre d'Accueil et d'Orientation (CAO), qui sera géré par le service ASI.

Avec Eric, nous réfléchissions calmement au personnel, au budget, à la logistique nécessaire... calmement, car nous n'aurions pas les clés avant fin avril, pour une ouverture progressive envisagée début mai...


Mardi


Le matin, j'entends à la radio l'incendie sur le camp de Grande Synthe suite à une rixe entre kurdes et afghans; 1500 personnes n'ont plus rien et sont à la rue...
Dans la matinée, le directeur de la DDCS m'appelle. Il cherche à joindre Marc pour savoir si nous sommes en capacité d'ouvrir notre CAO plus rapidement. Nous n'avons pas encore les locaux ; je lui dis « cela ne me semble pas possible... »
J'appelle Marc (qui avait oublié son portable dans sa voiture!) qui me dit que le Préfet veut que nous ouvrions aujourd'hui pour accueillir les personnes de Grande Synthe, il va voir avec Maisons et Cité mais ça va être difficile. En tout cas il faut se préparer à ouvrir plus rapidement...
Quelques heures (minutes?) plus tard, Marc me rappelle pour me dire qu'il aura les clés cet après midi des locaux de la rue de Béthune et que nous ouvrirons 15 places... demain !
Je dis à Marc « espérons qu'ils ne nous envoient pas un mélange d'afghans et de kurdes !!! »
Branle bas de combat : je mobilise mon équipe pour préparer l'équipement des logements qui sont déjà meublés (ouf!) : literie, vaisselle, hygiène... avec les stocks du cada.
J'appelle les collègues des autres services pour récupérer des kits santé hommes.
14h je vois Eric (qui est en vacances!). Il me donne les quelques candidatures qu'il avait commencé a sélectionner et nous les convoquons jeudi matin.
15h30 : je suis sensée récupérer les clés au bureau de Marc donc direction l'Accueil 9 de coeur
Sur place, M. Mazure (Maisons et Cité) me dit qu'il n'a pas les clés car l'état des lieux ne se fera que demain matin. Mince comment va t'on ouvrir les compteurs de ces logements inoccupés depuis plus de deux ans pour que les gars soient accueillis demain ?
Monsieur Mazure me dit d'aller voir son équipe qui doit encore être sur place, sinon en agence
Direction la rue de Béthune : personne . Je pars donc à l'agence, rue Charost.
Je me bats pour avoir une clef ou au moins le relevé des compteurs. Après moults tractations, une commerciale m'accompagne sur place et nous relevons ensemble.
Bonne nouvelle ils ont été nettoyés par une société spécialisée. J'informe Marc qui décommande le nettoyage qu'il avait prévu avec Coup de main, le lendemain.
J'appelle veolia et leur fait un fax avec les relevés, puis edf. Ils vont essayer d'intervenir demain...
Il est 17h, retour au cada
Je règle quelques détails inhérents au boulot « habituel » du Cada et rentre chez moi. La journée de demain risque d'être longue....


Mercredi


J'arrive au bureau à 9h
Nous avons rdv pour 9h30 rue de Béthune pour faire les états des lieux et la remise des clés.
Antoine et Annick m'accompagnent. Nous faisons les 16 logements...
Un jolie vue sur le stade Bollaert et ses tribunes !
Pas mal de soucis techniques repérés. Les logements sont inoccupés depuis tellement longtemps...
Le ménage en fait n'a pas vraiment été fait, comme il n'avait pas d'eau. Je rappelle Naima (Coup de main), elle m'envoie une équipe !
Nous commençons à préparer tous les logements
Joël (Brel) nous apporte des denrées alimentaires que nous dispatchons dans les logements. J'en profite pour le chopper pour réparer une poignée très dangereuse (le fer est coupant)
2 femmes envoyées par Coup de main se mettent au boulot grâce à 200 litres d'eau chaude amenés en urgence par l'insertion de Grenay car nous n'avons toujours pas d'eau !
Je me bats avec EDF et l'eau pour intervenir. Après de nombreux coups de fils et l'intervention de Marc auprès de (… ?), la directrice d'agence Veolia m'appelle : un technicien viendra cet après midi ! Idem pour Enedis ! Certains ont des pouvoirs !!!
Début d'apres midi : Le 115 nous amène des kits santé.
Enedis arrive et nous met l'électricité
Veolia nous ouvre l'eau et là catastrophe ! un cumulus lâche au 2eme étage du 17 et inonde les 2 logements du dessous !
Nous raclons et épongeons avec les filles de coup de main. 3 logements condamnès !
L'eau est coupée, Appel à Maisons et Cité pour faire intervenir une entreprise car ça urge !
Les commerciales de Maisons et cité reviennent avec Générale Thermique et Logista : la fuite ne vient pas du cumulus mais est située dans le mur, ils cassent mais ne trouvent pas. Ils reviendront demain.
L'électricité est mise en sécurité et sera vérifiée demain.
Les gars n'arriveront finalement pas ce soir, ouf ! nous ne sommes pas prêts avec tous ces soucis techniques...
Marc m'anonce alors que le préfet veut qu'on ouvre Souvraz vendredi : «c'est impossible » ah ah ah !!!!
En fin de journée : Passage de Mme Dumez (DDCS), de deux responsables de Maisons et Cité...
Je tente au passage de négocier avec Marc l'usage du parking... C'est pas encore gagné !


Jeudi


7h30 au cada : je charge ce qui manque grâce aux commandes et aux achats effectués hier par claudine
8h sur place pour accueillir techniciens : logista, mg2E, générale thermique, Coup de main...
Marc a fait un mail aux collègues (URGENCES) pour préparer Souvraz. Tout le monde me propose ses service (Thomas pour les denrées, Janick et Sylvie pour meubler, Edwige et Michèle pour la santé...). Je dis « oui mais de toute façon je n'ai pas les clés donc je ne pense pas que ce sera demain pour l'accueil... »
Marc a mobilisé Pascal et Jean Paul (9 de coeur) pour les petites réparations (changement de canon, frigo HS, stores...) Je leur laisse ma liste faite par Antoine et Nadia hier soir après un tour des logements.
Je retourne au CADA pour les entretiens : Ahmed pour le poste d'hôte d'accueil. Il a déjà rencontré Eric, et commencera... à 13h !
Mitra, une dame iranienne, ME, qui parle le perse (c'est intéressant pour l'accueil d'afghans). Il faudra qu'elle voit Eric la semaine prochaine.
Vers 12h, retour CAO
Livraison par Salam de denrées complémentaires
Nous annulons la réunion d'équipe du CADA et tous se mobilisent pour finir de préparer les logements. Petit coup de nettoyage. L'OFII m'appelle vers 12h, un bus vient de démarrer avec 12 afghans. Ils arrivent !!!
Pendant ce temps, Sylvie visite et prépare Souvraz ; elle se charge des meubles, de l’électroménager, de la vaisselle disponible au magasin...
Claudine gère de nouvelles commandes de draps, de produits,...
Marc fait appel aux bonnes volontés pour un planning de présence sur les deux sites ce week-end.
Vers 14h, le bus se gare devant le CAO et nous accueillons les jeunes gens.
Les techniciens n'ont pas tout a fait fini leurs interventions, nous les faisons donc patienter au soleil dans la cour avec un café et un sandwich.
Je prends une chaise et prend le temps de discuter avec chacun d'entre eux et là surprise 11 sur les 12 sont mineurs ou en tout cas prétendent l'être. Certains semblent en effet bien jeunes...
J'en réfère à marc, nous appelons l'OFII qui me passe la directrice de la DDCS du Nord. Échange « un peu trop musclé » selon Marc quand elle me dit « ils se disent mineurs mais n'ont pas voulu se faire évaluer donc on vous les a envoyé! ». Je laisse la main à Marc et nous refusons catégoriquement de les garder. Elle dit qu'elle va voir et nous rappeler dans 30 minutes mais ne prend pas notre numéro ! lol
A 15h, le responsable de Maisons et Cités arrive pour la signature du bail de Souvraz. A nouveau nous n'aurons les clés que demain. Maisons et Cité a quand même ses procédures... pas avant de faire l'état des lieux !
Pendant ce temps, les collègues font faire des tours de douche aux 12 jeunes qui n'en ont pour la plupart pas eu depuis 3 jours et sont exténués. Ils veulent dormir. On leur demande de patienter.
Appel de la DDCS du Nord, ils vont partir à FTDA Saint Omer !
Nous l’annonçons aux jeunes qui sont plutôt contents ! Ouf !!
Le bus qui ramène les jeunes à st Omer arrive vers 17h30
Seul le majeur reste et nous nous attendons pour l'installer dans sa chambre d'être sur que d'autres arrivent (sinon il ira peut être dans une structure pour la nuit...). L'OFII a du mal à avoir des candidats pour les CAO.
Pendant ce temps, et entre mille interpellations et coups de fils Marc fait signer le CDD à Ahmed (que Sabine a élaboré en catastrophe, un peu plus tot). On peut dire qu'il est dans le bain le pauvre !
Pour finir l'OFII nous propose des familles, des couples, 5 isolés, puis 14, puis...
Bref au final au départ du bus ils sont 16 : 13 hommes seuls kurdes irakiens et iraniens, un couple britano-kurde! (madame n'arrive pas a passer), une famille avec 2 enfants de 7 et 2 ans et demi.
Il faut réadapter les logements. Ce que nous faisons avec Ahmed et grâce à Becaye qui nous amène des lits supplémentaires du PGF.
Antoine va chercher des serviettes, des couches et des oreillers au 9 de coeur.
En fin d'après midi : passage de Dominique (cadre d'astreinte), de Célestin accompagné de Sarah (nouvelle psychologue AHI)
Vers19h, le bus arrive enfin. « Ils ne resterons pas longtemps » me dit le pompier qui les escorte...
Nous installons tout le monde dans les logements et réalisons les états des lieux (pré remplis : merci les collègues du cada!) avec Antoine et Ahmed.
Nous donnons quelques infos de base et le numéro du 115 pour joindre l'astreinte au besoin. Marc a prévenu la halte de nuit.
Retour 21h au cada ! Ouf !!


Vendredi


8h au bureau
Antoine charge le matos nécessaire pour équiper Souvraz (vaisselle, hygiène...)
Nous n'avons pas reçu la commande de draps, j'appelle Brel et Thomas trouve les 20 paires de draps nécessaires !
Antoine gère les états des lieux à 9h car j'accueille les abeilles !Et oui des ruches s'installent au service ASI aussi cette semaine ! Heureusement Lahcen est là (avec sa technique, ses solutions et sa patience!)
Souvraz :
Ouverture compteurs edf, eau, gaz (pas besoin en fait le chauffage est collectif ! Bref !) et assurances gérés par Sabine.
Brel nous livre les draps et de nouvelles denrées et nous prête les services d'une stagiaire tisf jusque 14h pour nous aider à équiper les logements.
L'insertion (Eric, Dominique et 6 de leurs gars) livrent les meubles (tables chaises) et l'electroménager que Sylvie a commandé hier.
Naïma et les filles de coup de main sont à nouveau là pour nettoyer !
Je passe par la route de Béthune : Ils sont tous encore la ! On est bien à Lens...
Souvraz s’aménage doucement...
Des techniciens effectuent des réparations (elec, plomberie...)
Je fais le tour des voisins avec la responsable de Maison et Cités pour prévenir de notre arrivée et du public acceuilli. La résidence est occupée par des personnes âgées : ils ne sont pas rassurés mais très compréhensifs !
14h appel de l'ofii 14 gars montent dans le bus vers chez nous
Ils passeront d'abord par la CAO d'Amiens et de Merval car nous ne sommes pas prêts
Ils seront donc là en fin d'aprem vers 18h
Les chambres sont vides. Des lits vont arriver mais nous voyons avec les collègues de l'insertion la possibilité d'acheter des commodes. Eric s'en charge avec ses gars.
Said et Dominique, installent les cuisinières et mettent des verrous aux portes des chambres. La cohabitation me fait peur, j'essaie de maintenir des espaces d'intimité.
Pendant ce temps, je vais doubler les clés en magasin car nous n'en avons que 2 (et un seul badge) par appart !
15h30 la Mahra de Longuenesse nous livre 20 lits. Nous les déchargeons avec Marc et Antoine (ce qui me permet un débat sur le féminisme avec mon DG:)
Pendant ce temps la route de Bethune … :
En journée Ahmed et Nicolas, en soirée Nadia assurent une présence et un premier diagnostic des situations
Une grosse fuite (encore!) au 17 : après de longs débats « avant ou après compteur » appel a veolia, maison et cité, elle se répare...
A nouveau l'eau a été coupée alors qu'un gars était sous la douche !
Aurélie propose ses services pour amener les gars qui ont grandement besoin de vêtement à St vincent de Paul qui nous ouvre exceptionnellement ses portes
Marc reçoit la presse. On ne compte plus les appels ou sms de Mme Dumez et de Madame la Sous Préféte... La solidarité serait-elle contagieuse ? En tout cas, c'est bon de se sentir soutenu !
Passage de barbara, infirmiere ssiad, pour évaluer les pbs santé et ils semblent nombreux !
Ahmed accompagne un des résidents à la gare chercher un billet pour Carcassonne. Il part en CAO la bas (à Esperaza exactement) mais l'OFII n'avait pas trouvé de train hier !
Retour à Souvraz :
Audrey (9 de coeur) Aurélie et Naima nous aident aussi pour l'aménagement des logements
Les gars de l'insertion montent les commodes (16 en kits!) avec Eric
20h tout le monde part, les apparts sont enfin prêts !
Je reste avec Nadia, Daisy (stagiaire cada) et Rachid (Brel) qui nous a rejoint pour assurer les accueils. Le bus ne devrait plus tarder
20h15 appel du préfet des Hauts de France : le bus est toujours a Laon (Merval), les gars ne veulent pas descendre car veulent tous aller a Lens (bouche a oreilles que bon accueil ? Plus prêt de Calais ?)
Ils font intervenir les forces de police et le bus redémarrera
20h30 le bus a redémarré ils seront 15 au final
Heureusement on a préparé 16 apparts !!
Ils ont environ 2 heures de trajet...
On part se faire un petit resto tous les 4, ordre du DG, on l'a bien mérité !
Nous allons à celui juste devant le Cao route de bethune, histoire de faire du lien (nous avions envahi son parking à plusieurs reprises!)
A table, je vois un petit attroupement de nos gars devant le CAO. En attendant mon plat j'y vais, c'est un monsieur qui se présente comme éducateur qui parle avec nos gars, il vient déposer un cv pour le cao ! Il est 21h !!!
22h appel de Nicolas, le pompier qui accompagne le bus, il seront la d'ici 30 min
Les gars n'ont pas bcp mangé et eux non plus...
Je leur demande s'ils veulent qq chose : me disent oui avec plaisir ! Merde il faut gérer maintenant !
Achat de sandwichs pour les 2 chauffeurs et les 2 pompiers par Daisy au kebab du coin, puis direction boussole (pour du pain), 9 de coeur pour du fromage, du beurre et de l'eau
Nadia passe chercher tout ça pour que les gars puissent se faire des sandwichs à leur arrivée
22h30 arrivée des gars, semblent exténués
Nous les déposons dans leurs pioles et leur donnons quelques consignes de sécurité
L'un d'eux s'est pris un coup de couteau dans le dos et a besoin de refaire son pansement, cela attendra demain !
Ils ont besoin de vêtements car se douchent mais leur habits sont très sales, aimeraient mettre du linge propre, cela attendra demain aussi...
23h30 nous quittons la rue Souvraz
un petit passage au 9 de coeur pour déposer les clés pour les relais demain et un (enième!) café avec Christelle
Retour au cada pour déposer la voiture
00h00 fin du jeu pour moi !!! je passe la main ! A non je suis d'astreinte !!!


Quel bel ouvrage collectif ! Merci à tous !