Celle-ci se développa rapidement et devint une des villes les plus importantes du monde grec. L'extrait débute par une vue aérienne sur le site de l'ancien phare d'Alexandrie, où se dresse aujourd'hui le fort de Qaitbay. ... Aujourd'hui, avec les systèmes de positionnement modernes, leur utilisation se raréfie. 1. Malgré la qualité de sa construction, le Phare d’Alexandrie est tout de même endommagé à plusieurs reprises, non pas par des guerres ou le pillage de ses matériaux de construction, mais par des tremblements de terre, dont le plus violent d’entre eux, au Xème siècle, fait s’effondrer le troisième étage de la tour. Des vestiges furent mis à jour en 1994 grâce à l'archéologue français Jean-Yves l'Empereur. Dans la plupart des listes antiques des sept merveilles ce sont les remparts de Babylone qui prennent sa place, et ce n’est qu’à la Renaissance, avec la redécouverte de la culture antique, que la liste est remaniée pour valoriser cette structure antique d’un haut lieu de la civilisation. Si on exclut la pyramide de Khéops, la tour de Pharos est en plus la merveille étant resté debout le plus longtemps depuis sa construction. Pour faire toute la lumière sur la Culture, Des jardins suspendus de Babylone au colosse de Rhodes, en passant par le mausolée d’Halicarnasse ou la pyramide de Khéops… les 7 Merveilles du Monde antique sont sans doute les constructions les plus connues de l’Histoire, acclamées depuis 2000 ans comme des monuments aux proportions ayant dépassé l’entendement. Des illustrations en images de synthèse ont été réalisées à plusieurs reprises, et notamment par des jeux vidéos comme Civilization ou Assassin’s Creed Origins dans la reconstitution 3D de la ville d’Alexandrie. L'Égypte va reconstruire le phare d'Alexandrie EN IMAGES - Le Conseil suprême des antiquités égyptiennes vient d'approuver le nouveau projet du président Abdel Fattah Al-Sissi. Phare d'Alexandrie. Elle a été construite il y a 4500 ans. Il installa sa capitale dans le delta du Nil, à Alexandrie, ville fondée par Alexandre. Il confia alors le chantier à l'architecte grec Sostrate de Cnide. Après la mort d'Alexandre le Grand, son empire fut partagé entre ses généraux. Alexandrie est la deuxième ville d'Egypte de par sa population (3 900 000 habitants) et une des métropoles méditerranéennes les plus modernes. Explorer. Pendant plusieurs siècles, le phare d'Alexandrie fut la plus haute construction humaine sur Terre. La raison de l’absence du phare d’Alexandrie dans ces listes est pourtant simple: le Phare d’Alexandrie est la merveille dont la construction est la plus tardive, ce qui explique qu’elle ne figure pas sur les listes écrites avant le IIIème siècle avant J.C. et notamment celle de Philon de Byzance, malgré son caractère remarquable. Se connecter. Le navire fait feu de sa pièce de 140 mm mais ne touche pas directement le phare et aucun dommage important n’est causé 10 malgré les 25 à 30 obus tirés. Tout d’abord, connaissez-vous l’origine du mot « phare » ? Après la mort d'Alexandre le Grand, son empire fut partagé entre ses généraux. Le phare d'Alexandrie. En 1303, il s'effondra à la suite d'un tremblement de terre. Le phare a été construit pour protéger les marins de la côte d'Alexandrie et également comme œuvre de propagande. L'histoire des phares . 23 Septembre 2017. ou. Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire. Propriétés: … L'un d'entre eux, Ptolémée, membre de la famille des Lagides, reçu l'Égypte et devint roi sous le nom de Ptolémée Ier. Apocalypse 12 « [...] Je me suis appliqué dans mon coeur à connaître, à sonder, et à chercher la sagesse et la raison des choses, et à connaître la le. 3) Les jardins suspendus de Babylone Pendant la journée, la lumière était émise par les rayons du soleil se reflétant dans un jeu de miroirs convexes. – Le mausolée d’Halicarnasse, Qu’est-il arrivé aux 7 merveilles? Le mot phare vient de l'île de Pharos, située au large d'Alexandrie en Égypte, sur laquelle Ptolémée I er fit construire, au début du III ème siècle av. C'est la raison pour laquelle nous disposons aujourd'hui de connaissances précises quant à sa localisation et son apparence. Aujourd'hui, la population a augmenté fortement et les constructions modernes ont petit à petit effacé la plupart des bâtiments de son passé ancien et cosmopolite. Le phare n’existe donc plus aujourd’hui. Au moment où les Français ont envahi l’Égypte à la fin du XVIIIe siècle, il ne restait plus grand-chose de l’ancienne grandeur d’Alexandrie. Construit au IIIe siècle av. Il installa sa capitale dans le delta du Nil, à Alexandrie, ville fondée par Alexandre. Bien que débutée du vivant de Ptolémée, la construction du phare d’Alexandrie ne s’achèva qu’après sa mort, au bout de 12 ans de travaux, une rapidité de construction qui témoigne une fois encore du talent des ingénieurs de l’Antiquité qui, avec des moyens qui nous sembleraient aujourd’hui rudimentaires, parvenaient à accomplir ce genre de prouesse technique. Phare à éclipse. Toujours est-il que pour connaître la hauteur du phare d'Alexandrie, il faut se baser sur les documents de l'époque. J.-C. sous les règnes des rois d’Égypte Ptolémée I er et Ptolémée II. Ptolémée Ier lança alors la construction d'un phare car Alexandrie était un grand port. Bien qu’aucune victime ne soit à déplorer, la décision ultérieure d’éteindre la lumière du phare eu de très … Une légende voudrait d’ailleurs qu’à l’origine, Sostrate ait inscrit le nom de Ptolémée à cet emplacement, mais avec un matériau friable qui au fil des années se serait érodé pour laisser apparaître la véritable inscription, et signer ainsi son œuvre sans vexer le souverain d’Egypte…. J-C, sous le règne du fils de Ptolémée Ier, Ptolomée II. FOUILLES DU PHARE D'ALEXANDRIE 695. à la demande des autorités archéologiques, le professeur Abdel- Halim Nur al-Dine, alors secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités, et M'"e Dorreya Saïd, qui était à l'époque directeur du Musée gréco-romain, ont demandé à Jean-Yves Empereur de prendre en charge les fouilles sous -marines d'urgence que réclamait la situation. Quoiqu’il en soit le mystère reste entier, et même si Sostrate de Cnide n’était pas l’architecte du phare d’Alexandrie, il est probable qu’il ait au moins participé à son financement étant donné sa richesse et son influence. Il est toutefois possible que ces trois statues se soient en réalité succédées sur le phare, mais il reste difficile d’estimer dans quel ordre ou à quelle période chacune se serait retrouvée au sommet. Celui-ci ne fut jamais reconstruit, et à sa place le sultan Ahmed Ibn Touloun y aménagea un oratoire pour transformer la tour de Pharos en minaret – le plus haut du monde – ce qui aura d’ailleurs une influence sur l’architecture des minarets égyptiens de cette époque. nom que. Il y a aussi chez Ptolémée une volonté de faire d’Alexandrie un port important de la Méditerranée orientale en le rendant aussi moderne que possible, pour faire de son royaume une thalassocratie à même de lutter contre l’influence des autres généraux d’Alexandre, tel qu’Antigone le Borgne, ce qui n’est pas sans rappeler les évènements ayant mené à la création du Colosse de Rhodes. Pourtant cette structure, aussi impressionnante soit-elle, n’a pas toujours fait partie des sept merveilles du monde antique, et est même absente de la liste des merveilles établie par Philon de Byzance et Antipater de Sidon, les deux plus anciennes sources sur le sujet. Même si leur place sur le monument n’est pas claire, ces statues témoignent de la riche décoration que devait posséder le phare d’Alexandrie en plus de ses qualités techniques certaines. Le résultat fut tel que, depuis, le mot phare (du latin pharus, dérivé lui-même du nom de l'île de Pharos ), est utilisé pour désigner communément ce type d'édifice. C’est Ptolémée Ier qui décida donc la construction de cette incroyable tour au IIIème siècle avant J.C., dans un port à l’époque très fréquenté et où le rivage manque de repères visuels (appelés amers), ayant pour conséquence de nombreux naufrages. Mais cette absence de la liste canonique des sept merveilles du monde n’a pour autant jamais empêché la tour de Pharos de fasciner tous ceux qui la connaissaient, étant de nombreuses fois citée et décrite par tous les voyageurs ayant un jour séjourné à Alexandrie. Il s'élevait sur trois niveaux, successivement à base carrée, octogonale et circulaire, et sa hauteur atteignait 134 mètres. La paternité de la merveille fait d’ailleurs débat aujourd’hui, puisque le nom de l’architecte ayant réalisé les plans de la tour de Pharos n’est toujours pas connu: on a longtemps attribué cette construction à Sostrate de Cnide en raison d’une inscription qui se trouvait gravée sur le phare, mais cette inscription est peu fiable: il était rare qu’un architecte puisse signer de son nom un monument à cette époque. Le premier phare a été celui d'Alexandrie, construit au IIIe siècle av. – La Pyramide de Khéops, Qu’est-il arrivé aux 7 merveilles? Les nombreux tremblements de terre qui ont eu lieu dans la région entre le IVe siècle et le XIVe siècle ont peu à peu endommagé le phare qui a été presque entièrement détruit en 1303. Davantage qu’un simple phare, la tour d’Alexandrie devait remplir au moment de sa construction le rôle de ce qu’on pourrait assimiler aujourd’hui à un acte de propagande : en effet, à la mort d’Alexandre le Grand fondateur de la cité, Ptolémée devient roi d’Egypte, et il met aussitôt en œuvre une politique visant à faire de cette ville d’Egypte une capitale au rayonnement culturel considérable, espèrant ainsi asseoir … Le site choisi pour la construction du phare est la pointe de l’île de Pharos à l’emplacement de l’actuel Fort Qaitbay qui date de la fin du XVe siècle et qui est d’ailleurs construit en partie avec des blocs antiques qui appartenaient, entre autres, au phare. Peu à peu rapprochée des terres par le dépot de limon apporté par le Nil, elle est devenue une presqu'île, formant deux courbes se resserr… Construite sur le site du phare d’Alexandrie, l’un des plus anciens sept merveilles du monde antique, la citadelle de Qaitbay (Fort Qaitbey), datant du XVe siècle, est un joli fort marin. L'un d'entre eux, Ptolémée, membre de la famille des Lagides, reçu l'Égypte et devint roi sous le nom de Ptolémée Ier. La ville tout entière a été construite de façon démesurée et le phare devait en être le symbole. Pourtant aujourd’hui, de ces chefs-d’œuvre de l’Antiquité, un seul est resté debout. Aujourd'hui, leur fonction a été largement reprise par les outils de navigation modernes, mais ils conservent encore leur utilité. doiiuent. Aujourd'hui, il ne reste quasiment plus rien de l'ancienne merveille; désormais la Citadelle de Qaitbay s'élève à sa place et fut construite en 1480 à partir des ruines du phare. Au sommet se trouvait un grand miroir qui reflétait la lumière du soleil pour guider les marins le jour, remplacé la nuit par un immense feu visibles sur des kilomètres. J.-C. et l'une des sept merveilles du monde. lui. De Forge of Empires - Wiki FR. De sa construction décidée par Ptolémée au IIIeme siècle avant J.C. et pendant plus d’un millénaire, le phare d’Alexandrie est demeuré la plus haute tour du monde, dépassée seulement au XIIème siècle par les premières grandes flèches gothiques européennes. Des représentations évoquant les divinités égyptiennes ont aussi été retrouvées sur le site archéologique du phare, notamment une statue de Ptolémée II et sa femme Arsinoé II, représentés sous les traits de Pharaon et d’Isis. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Il provient d’une des sept merveilles du monde antique, un édifice qui se situait sur une île, à l’entrée d’Alexandrie : Pharos. Le phare d'Alexandrie, en Égypte, était un célèbre phare de l'Antiquité situé à Alexandrie. Qu’est-il arrivé aux 7 merveilles? C'est alors que, perdant toute mesure, il entre dans une voie de vexations et de contraintes, dont ses agents outrent encore l'injustice et la duret ^ Il fait chasser Athanase d'Alexandrie, se monti^e d'une indulgence coupahle envers les gorgeurs de, ' TlapaaTrj Grecs. Les ruines du phare restèrent en l’état jusqu’en 1480, date à laquelle le sultan Quaitbay fait ériger une forteresse à sa place en réutilisant les pierres de construction de la tour, mettant fin à l’existence de l’avant-dernière merveille du monde à rester encore debout. Le phare fit l'admiration des visiteurs durant toute l'Antiquité. La ville disposait, à faible distance, d'une île nommée "Pharos". – La statue de Zeus en Olympie, Quand on inventa le cristal à la française, Les Robinson Crusoé qui ont inspiré Jules Verne : les naufragés des îles Auckland, L’histoire des bains en France : le thermalisme, Quand Londres se transforma en fosse septique : la Grande Puanteur de 1858, Ces boîtes où on déposait les bébés au XIXème siècle : les tours d’abandon, Quand une catastrophe inspira les peintres: l’éruption du Krakatoa, La forêt magique des légendes arthuriennes : Brocéliande, Avalon, l’île des morts des légendes arthuriennes, Ces rois et reines de France qui sont tombés amoureux. 3. Le Phare était constitué d’une base carrée de 30 m de côté et de 50 m de haut, surmonté d’un étage octogonal de 20 m de large sur 30 m de haut. Aujourd’hui encore, le mot « phare » est utilisé pour ces tour côtières. Après l'invasion de l'Égypte par les arabes, celui-ci, affecté en tant que mosquée commença à se délabrer. C'est le plus grand port maritime utilisé dans la majorité des importations et exportations de l'Égypte. 31° 12′ 51″ N 29° 53′ 06″ E / 31.2142, 29.8850. Il fut détruit au Moyen Âge. Les champs obligatoires sont indiqués avec *. Aujourd’hui, nous visiterons donc un phare. Voici ce comment il le décrit : L'entrée du Phare … Le phare d'Alexandrie a lui aussi été un joyau de l'antiquité. Pendant que vous êtes en vacances, découvrez quelques-unes des meilleures choses à faire, allant d’un voyage dans le temps à l’Égypte ancienne, régalant vos yeux sur les belles eaux du port! On retrouve aujourd’hui à la place une citadelle, construite à la fin du XVème siècle par le sultan Al-Achrâf Sayf ad-Dîn Qait Bay (un des derniers souverains mamelouks d’Égypte), dans le but de faire face à une éventuelle invasion de l’Empire ottoman. Par Vikidia, l’encyclopédie pour les jeunes, qui explique aux enfants et à ceux qui veulent une présentation simple d'un sujet. D'ailleurs, bien qu'il existât à Alexandrie d'autres bâtiments tout aussi célèbres que le phare (la grande bibliothèque, le tombeau d'Alexandre), il d… Le contraste opéré avec l'arrière-plan où ressort la ville moderne invite le télespectateur à un voyage dans le temps. Il existe deux raisons qui ont motivées la construction du phare d'Alexandrie. Aller à : navigation, rechercher. De plus il voulait montrer sa puissance par la construction d'un grand monument. Phare d'Alexandrie, une des sept merveilles du monde. QUELQUES REPRÉSENTATIONS NOUVELLES DU PHARE D'ALEXANDRIE ($3. Ainsi, il n'y a que 1 500 phares maritimes encore en service dans le monde. Le Phare d'Alexandrie était la dernière Merveille à disparaître. Celle-ci se développa rapidement et devint une des villes les plus importantes du monde grec. Reflétant tout la démesure du conquérant Alexandre le Grand, Alexandrie antique est connu pour sont majestueux phare aujourd'hui disparu et pour sa très grande bibliothèque construite sous le règne de Ptolémée 1er. Les travaux débutèrent en -297 av. Il fut érigé vers 300 av. Alexandrie représente l'intersection entre la culture et l'histoire du Moyen-Orient et l'ambiance méditerranéenne magnifique. La tour de Pharos, par sa démesure et sa beauté, cristallise ainsi les aspirations du souverain à être considéré comme le plus apte à reprendre le flambeau d’Alexandre, en pleine guerre des diadoques. Dernière modification de cette page le 11 mai 2018 à 20:29. Ses puissants feux guidaient les navires vers le port d'Alexandrie. Si, comme pour les autres merveilles du monde, les caractéristiques techniques du phare sont incertaines, son histoire nous est elle bien connue, Alexandrie étant restée une ville d’importance majeure au cours de l’Histoire, et le devenir du phare ayant donc été consigné par les nombreux voyageurs, historiens et intellectuels qui y vivaient. J-C, il a été ajouté dans la liste des sept merveilles du monde à la Renaissance (à la place des murailles de Babylone). Bien que sa taille exacte ne soit pas connue, les sources les plus récentes sur la tour l’estiment entre 103 et 118 mètres de haut et contiennent en revanche des informations précieuses sur sa structure composée de trois niveaux, successivement plus réduits, avec une première section carrée, la seconde octogonale et la dernière circulaire. 2 3. Les remparts offrent une vue imprenable sur la ville, le petit musée abrite des vestiges maritimes et des aquariums, et trois piliers datent probablement du phare. Le siècle suivant a vu une renaissance de la fortune de la ville grâce à l’essor de l’industrie du coton, et aujourd’hui, elle … Retour aujourd'hui sur l'imposant phare d'Alexandrie, de sa reconstruction à sa disparition dans les méandres de l'Histoire De sa construction décidée par Ptolémée au IIIeme siècle avant J.C. et pendant plus d'un millénaire, le phare d'Alexandrie est demeuré la plus haute tour du monde, dépassée seulement au XIIème siècle par les premières grandes flèches. Il portait probablement une statue monumentale. Par la suite, les ottomans (turcs) construisirent une forteresse à son emplacement. Le plus intéressant est de Al-Andalusî, il a été rédigé en 1117, soit peu de temps avant sa sérieuse démolition en 1303. Deux derniers tremblements de terre auront finalement raison du phare en 1303 et 1323, bien qu’il soit difficile d’estimer les dégâts et ce qu’il reste effectivement de la tour de Pharos en ce début de XIVème siècle. Il fut détruit à cause d'un séisme ravageur qui toucha la ville en 1303. Le. 2. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Le Phare d'Alexandrie était la dernière Merveille à disparaître. Mais un autre élément de la tour de Pharos fait débat : il s’agit de la statue qui ornait son sommet, tour à tour décrite comme étant celle de Zeus le roi des dieux, puis de Poséidon le dieu de la mer, et même d’Hélios, le même dieu représenté par le colosse de Rhodes. Des pierres sculptées provenant de l'édifice ont été retrouvées récemment au fond de la mer, à proximité du fort Qaitbay, qui a remplacé le phare. Le fanal placé sur le phare. Retour aujourd’hui sur l’imposant phare d’Alexandrie, de sa reconstruction à sa disparition dans les méandres de l’Histoire…. Elle abritait également une des sept Merveilles du Monde Antique, le Pharos, ou Phare d'Alexandrie, qui aurait dominé le port animé de la ville d'une hauteur de 138 mètres. S'inscrire. Visible à 50 km, le phare a guidé les marins jusqu'au XIVe siècle. Enfin, le 3ème niveau était circulaire et mesurait 10 m de haut. J-C et finirent en -259 av. Depuis, les phares ont aidé les navires à trouver leur chemin à travers les mers du globe. les. Le phare d’Alexandrie est le phare de grande taille, haut de plus de cent mètres, situé à Alexandrie, la ville d’Égypte fondée par Alexandre le Grand, à l’Ouest du delta du Nil, construit en une quinzaine d’années au début du III e siècle av. Alexandrie Egypte Egypte Voyage Les 7 Merveilles Du Monde Grande Muraille De Chine Turquie Voyage Égypte Antique Le Caire Patrimoine Mondial Le Monde. violateur, prvaricateur; c'est. « Phare d'Alexandrie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior, https://fr.vikidia.org/w/index.php?title=Phare_d%27Alexandrie&oldid=1123748, Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0. La Grande Pyramide de Gizeh est aussi la plus grande et la plus ancienne des sept merveilles. La tour de Pharos n’est pas pour autant le premier phare de l’Histoire, contrairement à ce qu’on pourrait croire, puisque ce type de construction existait déjà  sur les îles grecques comme à Thalos depuis au moins le VIème siècle avant J.C.; néanmoins, elle devient après son édification un modèle sur lequel se baseront tous les autres phares de l’Antiquité. Pendant la nuit, la lueur des flammes d'un grand feu de bois résineux était réfléchie par ces mêmes miroirs. Davantage qu’un simple phare, la tour d’Alexandrie devait remplir au moment de sa construction le rôle de ce qu’on pourrait assimiler aujourd’hui à un acte de propagande : en effet, à la mort d’Alexandre le Grand fondateur de la cité, Ptolémée devient roi d’Egypte, et il met aussitôt en œuvre une politique visant à faire de cette ville d’Egypte une capitale au rayonnement culturel considérable, espèrant ainsi asseoir sa légitimité en tant que digne successeur de l’empereur macédonien. Mis à part ces éléments de construction réutilisés, d’autres vestiges du phare issus de ses effondrements successifs reposent au fond de l’eau et sont le sujet de recherches archéologiques sous-marines pour étudier la tour de Pharos, si bien que l’UNESCO envisage aujourd’hui de classer le site au patrimoine mondial de l’humanité pour mettre en valeur et protéger ce patrimoine disparu.