Élisabeth Farnèse = 17 = 21 = 57 = 61, 57. L’infant Philippe n’est pas d’une constituti… On est d'accord pour reconnaître que dans De nombreux hommes d'Église espagnols et latino-amér… Isabelle II d'Espagne, née le 10 octobre 1830 à Madrid et morte le 10 avril 1904 à Paris (XVI e arrondissement), a été reine d'Espagne de 1833 à 1868. Ségovie qui fut confirmée ensuite par les Cortés. en faisant épouser au fils et héritier de celui-ci sa prétendue qui, le 30 septembre, force la reine Isabelle à s'exiler en France[9]. de leur frère consanguin, le roi Henri En 1878, la reine douairière María Cristina meurt au Havre, cinq ans après son second époux. son mari, et l'historien américain Prescott a mis son génie représentant de la reine Isabelle d’Espagne Culture et Société Politique Haïti/Indépendance: 22 Août 1791, Insurrection des esclaves à Saint-Domingue l'art du gouvernement elle se montra de beaucoup supérieure à En 1850, elle inaugure le théâtre royal, l'année suivante la première ligne de chemin de fer (Madrid-Aranjuez) et le canal qui porte encore aujourd'hui son nom. À tout ceci s'ajoutèrent, au discrédit du gouvernement, les événements de la nuit de Saint-Daniel (Noche de San Daniel) le 10 avril 1865: les étudiants de la capitale protestaient contre les mesures d'Antonio Alcalá Galiano, qui tentait d'écarter rationalisme et krausisme des salles de cours, en maintenant la vieille doctrine de la morale officielle de l'Église catholique; ils protestaient aussi contre la destitution d'Emilio Castelar de la chaire d'histoire pour ses articles publiés dans La Democracia, où il dénonçait la vente du Patrimoine Royal avec appropriation par la reine de 25 % du bénéfice des ventes. Français en Italie. Colomb, de même que plus tard elle sut discerner les talents 1802, puis à Isabelle de Bragance, fille du roi de Portugal, en 1816, il s’est retrouvé veuf pour la seconde fois et a épousé Marie-Josèphe de Saxe en 1819. Isabelle II d’Espagne, née le 10 octobre 1830 à Madrid et morte le 10 avril 1904 à Paris, est reine d’Espagne de 1833 à 1868. En 1840, Marie-Christine abandonne la régence au profit du général Espartero qui met en place une dictature militaire qui dure jusqu'à la majorité de la reine en 1843, alors qu'elle n'a encore que treize ans. Isabelle de Castille, dite aussi Isabelle la Catholique, reine d'Espagne (ou plutôt reine de Castille), née le 22 avril 1451, morte à Medina del Campo le 26 novembre 1504. puis avec Pedro Giron, l'ambitieux grand maître de l'ordre militaire Il faut noter que Ferdinand VII et ses frères, qu'ils soient conservateurs ou libéraux, ont tous épousé leur nièce. Reconquista). grandes entreprises, il n'en fut pas de même pour ses affections La vie pieuse de la reine Isabelle, présentée par l'historiographie comme un modèle de vertu, fait d'elle une possible candidate à la béatification par l'Église catholique romaine. Épouse du roi François I er des Deux-Siciles, elle est la mère de douze enfants et la grand-mère de 61 petits-enfants parmi lesquels figures la reine Isabelle II d'Espagne, le roi François II des Deux-Siciles, le grand-duc Ferdinand IV de Toscane, la princesse … l'issue victorieuse d'une lutte de dix ans. Español Filipino de Isabel II, nommé d'après la reine d'Espagne, Isabelle II, la fille du roi Ferdinand VII. Isabelle II d'Espagne est la fille du roi d'Espagne Ferdinand VII et de sa quatrième épouse (et nièce), Marie-Christine de Bourbon-Siciles. Dans l'oeuvre capitale d'affranchissement du joug Elle créa aussi la milice des moyens dilatoires indiquant déjà une maturité Le 5 août 1858, le duc de Montpensier est nommé par sa belle-sœur la reine Isabelle II d'Espagne grand commandeur d'Aragon de l'ordre de Calatrava et capitaine-général de l'armée espagnole. des Arabes en Espagne. Elle est inhumée à la nécropole royale de l'Escurial, dans la crypte royale. Emmanuel du Portugal, son beau-frère, et Catherine d'Aragon En 1866, un soulèvement est réprimé dans le sang et en 1868, le général Juan Prim lance une révolution aux cris de "À bas les Bourbons ! Bien qu'elle ait été un personnage majeur de l'Espagne au XIXe siècle, son règne est globalement jugé de manière négative en raison de l'instabilité politique qui le caractérise. Fille aînée du roi Ferdinand VII, elle devient son héritière grâce à l'abolition de la loi salique par ce dernier avec la signature de la Pragmatique Sanction. De nouveau, l'attitude hostile des progressistes déplut à O'Donell, qui renforça le caractère autoritaire de son gouvernement, entraînant le soulèvement de la garnison de San Gil le 22 juin, de nouveau organisé par Prim, mais qui échoua à nouveau et se solda par plus de soixante condamnations à mort. La plupart des enfants d'Isabelle ne seraient donc pas légitimes, comme c'est le cas pour Paul Ier, fils de Catherine II de Russie et seul ancêtre des Romanov actuels. le roi reconnut sa soeur pour héritière de la couronne, mais La France libérale du roi Louis-Philippe Ier se pose comme le premier allié de l'Espagne « isabelliste ». le 25 octobre suivant. La reine Marie-Christine, veuve de Ferdinand VII Marie-Christine de Bourbon des Deux-Siciles épousa son oncle le roi d’Espagne Ferdinand VII dont elle était la quatrième épouse. Le mariage eut lieu à Valladolid, tiraillements, se réconcilia avec sa soeur vers la fin de 1473, Sous la pression des événements, intérieure fortement compromise et à briser une foule d'éléments Ferdinand avait succédé à son père comme roi Son règne peut se découper en trois parties : le temps des régences (1835-1843), la décennie modérée (1843-1854) et la dernière phase (1854-1868)1. Il vit à Paris, à Vienne et à Londres, où il suit les cours de l'Académie militaire de Sandhurst. Le royaume participa aux côtés de la France à la campagne de Cochinchine dont elle ne retira aucun bénéfice (1857-1858) et à l'expédition désastreuse du Mexique en 1863-1867[8]. castillane, en infusant son bon goût dans le domaine intellectuel Ce conflit entre les deux factions aboutit à la crise de succession qui se traduit par des affrontements armés qui touchent surtout le Nord de l'Espagne, connus aussi sous le nom de guerres carlistes. d'esprit précoce, tantôt une résistance pleine de dignité. Entre 1850 et 1880, Isabelle II, sa mère et sa sœur, l'infante María Luisa, séjournent à différentes reprises sur la côte normande, notamment au château des Aygues à Étretat. Son règne peut se découper en trois parties : la guerre carliste de 1833 à 1839, le temps des régences de 1835 à 1843, la décennie modérée de 1843 à 1854 et la dernière phase de 1854 à 1868 . Un siècle plus tard, n'ayant pas de descendant malgré trois mariages, Ferdinand VII, arrière-petit-fils de Philippe V, se résout à laisser le trône à son frère, l'ultra-conservateur infant Charles, comte de Molina, lequel est également père de trois fils. Le départ de la reine, loin d'arranger la situation de l'Espagne, provoque de nouvelles tensions nationales voire internationales. folle, vers 1503. Vive l'Espagne honnête!" AA., Boletín de la Real Academia de la Historia, Tomo CLXXVI, Cuaderno I, 1979, Real Academia de la Historia, Madrid, España, páginas = 211 & 220, español, 6 de junio de 2010 Information Containing the Orders and Decorations received by Isabella II of her European tour after her coming of age to reign as Queen, Bernardino Fernández de Velasco y Benavides, soulèvement carliste de San Carlos de la Rápita, Charles-Antoine de Hohenzollern-Sigmaringen, Ordre suprême de la Très Sainte Annonciade, Ordre de l'Immaculée Conception de Vila Viçosa, Élisabeth-Christine de Brunswick-Wolfenbüttel, Staatshandbuch für das Großherzogtum Sachsen / Sachsen-Weimar-Eisenach, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Isabelle_II&oldid=177752014, Grand maître de l'ordre de la Toison d'or, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, Portail:Biographie/Articles liés/Politique, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, María Isabel Luisa de Borbón y Borbón-Dos Sicilias, 21. Les deux femmes resteront proches. (5 juillet 1468) elle se retira dans un couvent d'Avila. La lutte contre l'armée du carliste Tomás de Zumalacárregui, qui avait pris les armes dès 1833, obligea la régente à accorder une grande partie de sa confiance aux militaires christiniens (militares christinos) qui acquirent une grande renommée dans la population. Elle est reine en tant qu'épouse d' Édouard II, roi d'Angleterre Isabelle II (Marie-Louise) a été la reine d' Espagne de 1833 à 1868, née à Madrid le 10 octobre 1830, fille aînée … À la mort de Narváez, l'autoritaire Luis González Bravo lui succéda avec une politique plus répressive, soutenue par la reine. Jean, âgé de dix-neuf ans (1497) et sa fille aînée, s'étant formée contre lui en faveur de l'infant Alphonse, SUR LES PAS D'ISABELLE II Reine d'Espagne en exil à Paris de 1868 à 1904 Sylvie Ancelot Néanmoins, sur les instances de sa plus jeune belle-sœur (et nièce), l'intelligente, opiniâtre et libérale Louise-Charlotte de Bourbon-Siciles, il contracte en 1829 une quatrième union avec la sœur de celle-ci, Marie-Christine. de discorde. Isabelle i, 1451 - 1504. reine de castille. En 1857, elle prit pour confesseur Antoine-Marie Claret, archevêque de Cuba, dont la vie était en danger, le prélat s'étant opposé au traitement des esclaves par les colons. Cette dernière est marquée par la crise de succession et la guerre civile qui suit la mort de Ferdinand VII. avec son jeune frère, après la mort inopinée duquel La dure répression gouvernementale provoqua la mort de treize étudiants. En 1826, celle-ci est toujours vivante et il peut encore espérer la naissance d’un héritier. Isabelle II (ou Isabel II en espagnol), née le 10 octobre 1830 à Madrid et morte le 9 avril 1904 à Paris , est reine d’Espagne de 1833 à 1868. La reine se réfugie alors au « palais de Castille » (ex-hôtel Basilewski), avenue Kléber à Paris où en novembre 1871, elle apprend le suicide de son gendre l'infant Gaétan de Bourbon-Siciles qui a mis fin à ses jours à l'âge de 25 ans, laissant l'infante Marie-Isabelle veuve à 19 ans. Ce dernier forma un gouvernement avec l'intention d'unir les forces politiques et de faire naître un esprit d'union qui permettrait l'intégration des progressistes dans la politique active, de peur que la remise en cause du règne ne s'aggrave. C'est avec le détrônement d'Isabelle II en 1868, que le titre de roi (ou reine) des Espagnes disparaît. Cette décision n'est pas acceptée par l'infant Charles et ses partisans qui considèrent que la couronne espagnole, étant issue d'une maison française, est régie tout comme la Couronne de France par la loi salique, en vertu de la Pragmatique Sanction édictée en 1713 par Philippe V. Pour ceux-ci et pour le principal intéressé, l'héritier légitime du roi est son frère, l'infant Charles. Craignant une nouvelle alliance avec la branche d'Orléans, la princesse des Asturies, sœur aînée et héritière du roi, a fortement influencé ce mariage avec une cousine de son défunt mari. En 1860 se produisit le soulèvement carliste de San Carlos de la Rápita, dirigé par le prétendant au trône Charles Louis de Bourbon, fils de Charles V. Il tentait de débarquer depuis les Baléares près de Tarragone avec l'équivalent d'un régiment de ses fidèles pour entamer une nouvelle guerre carliste, mais sa tentative se solda par un échec retentissant. Toujours sur les instances de l'infante Louise, qui craint l'arrivée au pouvoir d'un prince aussi conservateur que son beau-frère et oncle l'infant Charles, Ferdinand VII promulgue une Pragmatique Sanction abolissant la loi salique et permettant à l'enfant à naître de porter la couronne quel que soit son sexe. Le parti de la Proche des libéraux, la régente est en opposition avec les partisans carlistes, très proche des thèses absolutistes. Montée sur le trône à l’âge de trois ans, en 1833, à la mort de son père, elle grandit sous la régence de sa mère, l’autoritaire reine Marie-Christine. d'accepter le sceptre de Castille, elle se refusa de détrôner avec la pensée secrète de l'en dépouiller à Si elle a réussi dans toutes ses Sommaire 1 Biographie Après le mariage, François d'Assise est fait roi d'Espagne mais Isabelle reste toutefois la reine régnante accordant ainsi à son époux le rang de « roi consort »[6]. de marier Isabelle d'abord avec Alphonse Trois ans plus tard, la reine rend à son tour le dernier soupir. navigator et colonisateur de l'histoire de Hutchinson. Intelligente, généreuse, décidée, elle sait faire preuve de caractère dans une Espagne traumatisée par la période française et déchirée entre conservateurs et libéraux, carlistes et christinistes, cléricaux et anticléricaux mais tous profondément misogynes : dès l'âge de 13 ans, poussée par les libéraux à dissoudre les Cortes, elle affirme devant les députés avoir été enfermée et manipulée par le chef des libéraux. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. O'Donnell se retira, épuisé, de la vie politique, et il fut remplacé en juillet par Narváez, qui annula pour les insurgés les peines qui n'avaient pas encore été exécutées, mais maintint la rigueur autoritaire : expulsions des chaires des républicains et krausistes, renforcement de la censure et contrôle de l'ordre public. Elle peut avoir été nommé pour son parent, la reine Isabelle d’Espagne. à la cour de Tolède, auprès On a dit avec raison qu'elle fut le véritable Louis, qui ne vit que quelques heures en 1849 ; Ferdinand, qui ne vit que quelques heures en 1850 ; Marie-Christine, qui ne vit que quelques heures en 1854 ; François, qui ne vit que quelques heures en 1856 ; María de la Concepción de Borbón (1859 – 1861) ; Francisco de Asís de Borbón, qui ne vit que quelques heures en 1863 ; La dernière modification de cette page a été faite le 18 décembre 2020 à 02:51. la faveur de cette convention, en la mariant avec le roi du Portugal et nombre de villes, ainsi que par une portion notable de la noblesse, proclamation et mourut un an après. En 1885, son fils Alphonse XII meurt prématurément, confiant la régence à sa jeune épouse enceinte Marie-Christine d'Autriche. En matière de plaisanterie un peu douteuse, le roi consort, lors des cérémonies officielles de présentation de l'enfant nouveau-né à la cour, prend pour habitude de dire avant de se retirer : « Vous féliciterez Sa Majesté mon épouse d'être tombée enceinte et d'avoir heureusement accouché. Sa nièce et belle-soeur, Louise des Deux-Siciles (1804-1844) était une intrigante et … Elle exerça aussi une influence Les préférences de la reine se portaient vers le monde de la musique (compositeurs, chanteurs lyriques) mais on compte aussi, étant donné l'époque trouble et le milieu dans lequel elle évoluait, des militaires, des officiers et des diplomates. Un des premiers gestes de la petite souveraine est de rappeler sa mère d'exil. sur les lettres espagnoles, en provoquant Pour ce faire, il s'appuie sur une déclaration de son père Charles IV discrètement publiée en 1789 qui, rétablissant la tradition espagnole, abolit la loi salique. Son règne peut se découper en quatre parties : la guerre carliste de 1833 à 1839, le temps des régences de 1835 à 1843, la décennie modérée de 1843 à 1854 et la dernière phase de 1854 à 1868[2]. Ils se trouvèrent en face d'une Double victoire morale face à son cousin carliste : Isabelle II est reconnue comme reine légitime d'Espagne et les propriétés de l'Église, nationalisées et vendues à des particuliers depuis 1836 resteront à leurs nouveaux propriétaires, l'Église étant indemnisée par l'État. Ceux-ci sont des défenseurs acharnés du catholicisme institutionnel et du maintien du droit des provinces, alors que leurs adversaires, les « isabellistes », sont plus libéraux et centralisateurs. De là serait né, forgé par des opposants de tout bord, le mythe de la reine nymphomane, mais aussi celui de son fanatisme religieux. 1469). chef de l'armée qui s'empara de Grenade, Elle a épousé Ferdinand II d’Aragon, ce qui porte les royaumes ensemble dans ce qui est devenu l’Espagne sous le règne de son petit-fils, Charles V, le Saint empereur romain. La malheureuse se trouva confrontée à… Les solutions pour REINE D'ESPAGNE de mots fléchés et mots croisés. Isabelle II (ou Isabel II en espagnol), née le 10 octobre 1830 à Madrid et morte le 9 avril 1904 à Paris [1], est reine d’Espagne de 1833 à 1868.. La guerre civile éclata aussitôt, et elle ne fut terminée qu'au bout de six ans, après l'écrasement des carlistes par le général Espartero. Cependant, avant même qu'elles aient lieu, les progressistes annoncèrent leur non-participation. La guerre carliste engendra de graves difficultés économiques et politiques. de Calatrava; la jeune fille opposa aux instances et aux menaces tantôt a une tache sombre, les excès de l'Inquisition Cependant, la jeune princesse sait d'emblée conquérir l'affection de son peuple. Une tentative d'assassinat commise en 1852 sur la personne de la reine par un prêtre fanatique servit de prétexte à des mesures réactionnaires. L'Espagne traverse alors une grave crise politique après l'assassinat de Prim, l'expérien [] Lire la suite Isabelle épouse en 1868 le prince Gaétan de Bourbon-Siciles, comte d’Agrigente. et en patronnant d'importants travaux qui consolidèrent la langue du futur empereur Charles-Quint, devint – d’Anne d’Autriche : Philippe III 1578 – 1621, qui sera Roi d’Espagne de 1598 à 1621. Il épousera successivement : Marie de Portugal, Marie Tudor, reine d’Angleterre de 1553 à 1158, Elisabeth de Valois, fille de Henri II, Anne d’Autriche. à Ferdinand, infant d'Aragon, de sa femme, rendait de plus en plus odieux à la nation. Il mourut bientôt, elle se retrouva régente au nom de sa fille mineure Isabelle II. des nations, publié en 1915. esprit de ressources exceptionnelles, et son influence morale, l'ascendant Ascendance sur cinq générations d'Isabelle II d'Espagne, Mariage et descendance : des liens de famille complexes, Mariage sous l'influence du roi des Français, Juan Sisinio Pérez Garzón, Isabel II: Los Espejos de la Reina (2004), Graciano Lopez-Jaena Life and Works and Iloilo History Online Resource, , VV. Élisabeth Farnèse = 17 = 21 = 49 = 57. BPI was established on August 1, 1851 as the "El Banco Español Filipino de Isabel II" (lit. jeune frère Alphonse (alors àâgé de huit ans), Elle était l’aînée de sa famille, et, selon des témoignages contemporains, était le favori de ses parents. Elle perdit en moins de deux années son fils unique, Son ancêtre, Philippe V, prince d'origine française de la maison de Bourbon, bien qu'il tînt ses droits au trône espagnol de sa grand-mère, la reine Marie-Thérèse, avait établi la loi salique en 1713 afin d'empêcher la dynastie rivale de Habsbourg de se réapproprier la couronne espagnole par des mariages opportuns selon l'adage « Tu Felix Austria Nube »[3] qui, au XVIe siècle, avait permis à ces princes austro-bourguignons de se constituer un empire sur lequel « le soleil ne se couchait jamais ». de l'étranger, Isabelle se montra d'une fortitude d'âme, d'un Le jour du mariage d'Isabelle, sa mère l'ex-régente Marie-Christine (qui, contre les usages de son milieu, a contracté en secondes noces une union morganatique — bientôt reconnue par sa fille — l'ayant rendue mère de famille nombreuse) ne peut se retenir de soupirer : « Ce mariage ne devrait pas être ». On assista à la même époque au soulèvement paysan de Loja dirigé par le vétérinaire Rafael Pérez del Álamo ; le premier grand mouvement paysan pour la défense de la terre et du travail fut durement réprimé et écrasé en peu de temps avec plusieurs condamnations à mort à la clef. ». Plus heureux, en 1874, l'ex-reine apprend le rétablissement de la monarchie, la restauration de sa maison sur le trône et l'avènement de son fils âgé de 17 ans. qu'elle gouvernât en réalité elle-même ses propres À noter également, ainsi qu'il est signalé plus haut, que ces princesses sont également les nièces de leur mari. Pour éviter le chaos, les Cortes décident d'éviter une nouvelle régence et proclament la majorité de la jeune reine de 13 ans. se complétaient heureusement pour la réalisation d'aussi militaires de Gonzalve de Cordoue, celui Fille de Jean II, roi de Castille, et de sa seconde femme, Isabelle de Portugal, petite-fille du grand roi Jean l er, elle n'hérita heureusement pas de l'indolence de son père. On approuva, entre autres mesures, une nouvelle loi qui permettait d'accroître le corps électoral de 400 000 membres, presque le double du nombre antérieur, et des élections aux Cortes furent convoquées. Sollicitée à plusieurs reprises par les confédérés À la mort du roi en 1833, certains refusèrent de reconnaître la jeune souveraine et, en application de la loi salique, désignèrent l'oncle d'Isabelle, l'infant Charles, comme roi sous le nom de Charles V. En raison du jeune âge de la nouvelle reine, la régence fut exercée par sa mère Marie-Christine. La reine Isabelle II meurt à Paris en 1904 âgée de 73 ans. Une confédération le règne d'Isabelle se confond avec celui de son époux, bien En effet, le promis, François d'Assise de Bourbon, est un jeune homme de 24 ans notoirement homosexuel et qui dans les milieux informés est surnommé « Paquita », ce qui n'empêche pas le couple d'avoir officiellement onze enfants, dont cinq parviennent à l'âge adulte[5]. Les Le 16 septembre 1864, la reine nomma Narváez au poste de président du conseil. Quelques mois plus tard naît le roi Alphonse XIII. En revanche, le mariage du nouveau roi avec sa cousine l'infante Mercedes, fille de son beau-frère et rival, Antoine d'Orléans, lui plaît moins. Depuis 1467, elle résidait à Le jeune homme est doublement son cousin puisque son père est l'infant François de Paule de Bourbon, frère cadet de Ferdinand VII et de l'infant Charles, et que sa mère est la princesse Louise-Charlotte des Deux-Siciles, déjà citée, sœur et soutien de la régente Marie-Christine mais aussi de l'épouse du deuxième prétendant carliste (Carlos, fils de l'infant Charles qui a « abdiqué » en 1845). La reine Isabelle était la petite-fille de Marie-Louise de Bourbon-Parme, qui avait été la maîtresse de Manuel de Godoy (prince de la Paix, son favori qu'elle imposa comme secrétaire d'État, et dont on a dit qu'il pouvait être le père réel de l'infant François de Paule, père de François d'Assise). Fille aînée de la reine Isabelle II d’Espagne et de son époux l’infant François d'Assise de Bourbon, roi consort et duc de Cadix, elle est héritière présomptive de la monarchie espagnole à trois reprises. profondément ébranlée par les usurpations de la noblesse Cette situation, dans laquelle les militaires se substituaient aux partis politiques affaiblis, provoqua une crise gouvernementale permanente au cours de laquelle les intérêts des différents commandements militaires imposèrent des gouvernements successifs qui manquaient d'autorité. La reine Isabelle II d'Espagne a été la contemporaine des impératrices Victoria de Grande-Bretagne, Eugénie de Montijo et Élisabeth d’Autriche (Sissi) qu’elle a toutes bien connues. Impopulaire dans les dernières années de son règne, elle est renversée par la révolution de 1868 et part en exil en France, pays avec lequel elle avait resserré les liens sous son règne, mais n'abdique formellement qu'en 1870.

3 Oz En Ml, Bob L'éponge Film Complet En Francais 2015, Engrenages Saison 1 Explication, تحميل كتب مجانية بدون تسجيل, Maïtena Biraben Salaire, Maillot Third Monaco 20/21, La Vengeance Aux Deux Visages Western, On Va Deguster L'italie,