A la croisée des ombres 

C’est avec un plaisir sincère que l’APSA a renouvelé, cette année encore, son partenariat avec la municipalité de LENS pour vous présenter son exposition photos 2018 ; « A la croisée des ombres ».

Nous avons choisi de proposer, cette fois, un patchwork des quatre dernières expositions ; Quatre démarches "solidartistiques", qui nous invitent ensemble à sortir des regards en négatif que l'on porte si souvent sur nos concitoyens de la précarité ; Au-delà des clichés, le meilleur du pire...

Ainsi, sur ces murs viennent nous accrocher des extraits des travaux photographiques menés avec Eric Sot en 2017, Nathalie Hamm Bellion en 2016, Abdoulaye SIMA en 2015 et Jean Pierre Carlier en 2014.

S’il s’agit d’abord de souligner l’engagement de notre association auprès des plus fragiles et de favoriser, au sein de nos différents établissements, le droit à la culture pour tous, notre pari est celui  de la rencontre et du partage.

S’exposer ainsi, au fil des ans, à vos regards, c’est, pour notre association, lutter contre cette indifférence banale qui dilue l’autre dans une transparence mortelle.

Notre objectif est avant tout de faire un zoom sur ceux qu’on appelle si confortablement les exclus… car quoi de mieux pour combattre ce rejet que de révéler les véritables beautés qui se cachent à l’ombre de ces égoïsmes qui nous emprisonnent tous !

Je souhaite, au nom de notre Conseil d’administration, dédier cette exposition à Jean Pierre Carlier. Celui-ci était administrateur de l’APSA, membre militant de notre bureau. Il était aussi photographe passionné, et n’oubliait jamais son appareil pour mieux mettre en valeur nos actions… Si ces modèles favoris était les animaux, les oiseaux plus précisément, il avait eu un formidable coup de cœur pour les résidents des Maisons Relais et leur avait consacré une exposition ; dans leurs vies quotidiennes, au cours de ballades ou, par exemple, au détour d’une visite au Louvres-Lens.

Jean Pierre, mais aussi Abdoulaye, Nathalie et Éric… merci pour ces cadeaux de la vue !

A vous tous aussi qui êtes ici ce soir, acteurs engagés de cette fraternité partagée, peuple de Lens venu témoigner ici que c’est beau l’art (Bollaert), citoyens venus à un titre ou à un autre partager le plaisir d’un moment d’humanité plurielle, je vous dis merci….

Nous sommes la preuve vivante que la solidarité active n’est pas une vaine incantation, et qu’en regardant un homme au-delà du cliché, on peut changer son image et permettre de nous transformer, ensemble …